Réhabilitation du Palais de la Porte Dorée en Cité Nationale de l’Histoire de l’Immigration à Paris : musée, médiathèque, auditorium, bureaux, ateliers pédagogiques

Projet réalisé en tant qu’architecte salariée de l’agence Construire

Palais de la Porte Dorée, Paris XIIe (Île-de-France)

Quand

Octobre 2005 — Juin 2008

Pour

L’EMOC, Jacques Toubon

Conçu par

Patrick Bouchain, Loïc Julienne

Avec

Chloé Bodart (chef de projet), Karine Petit (suivi du chantier), Sabine Krantz (mobilier hall), BET généraliste GEC ingénieurie

Construit par

Entreprises TRUSGNAC (démolition, gros-oeuvre), CENOMANE (charpente bois), VULCAIN, PRODESIGN (menuiseries, serrurerie), DBS (doublages), PR3 BI (peinture), DBI (structure textile); VERGER DELAPORTE (électricité), UTB (chauffage, ventilation), ALTRAD FAMEA ECA (gradins)

Surface

9.825 m²

Montant des travaux

8,5 millions € HT

« La question de l’aptitude d’un ancien Palais érigé à la gloire des colonies à recevoir un discours tourné vers l’histoire de l’immigration et d’un éventuel contresens a été rapidement levée : du Palais Bourbon à l’Assemblée Nationale, de la mort qui suintait des anciens abattoirs de la Villette à un lieu de vie culturelle, les exemples de retournement de sens des bâtiments anciens sont nombreux. »

« Comme toujours s’agissant de la rénovation d’une construction existante, mais plus encore ici où le bâtiment classé monument historique s’avérait peu malléable, ce n’était pas au bâtiment de s’adapter au programme. »

« Un dialogue devait s’instaurer entre programme et projet pour exploiter au mieux les capacités de la construction existante. »

« Histoire de Construire », 2012