Construction neuve d’une salle de spectacle de 800 places et d'un coworking culturel, dans la continuité de la réhabilitation de la grande halle de la Cartoucherie -la halle 121- à Toulouse :

Projet conçu en tant qu’architecte mandataire associé à OECO architectes

ZAC de la Cartoucherie, Toulouse

Quand

Mars 2017 - en cours d'appel d'offres

Pour

SAS du Tiers Lieu

Conçu par

chloé bodart / construire (architecte mandataire), OECO (architectes associés)

Avec

Terrell (BE structure et enveloppe), CEERCE (BE fluides), Hoéco (économiste), Gamba (BE acoustique), IDTEC (VRD et paysagiste), EEC (OPC)

Surface estimée

2 250 m²

Estimation montant des travaux

4,5 millions d'€ HT

Le projet consiste en une construction d’une salle de spectacle, en prolongement des futures Halles de la Cartoucherie. Il s’implante le long de l’avenue Badiou, face à l’actuel parking du Zénith, permettant ainsi la création une place publique devant les Halles au Sud. Par sa programmation culturelle et musicale variée, la Grande salle est complémentaire des activités développées dans la Halle 121 et participe au dynamisme des lieux et du quartier.

Le bâtiment devient un véritable objet architectural au centre d'une place, constitué de quatre façades principales. Il agit ainsi comme le signal urbain d’un renouveau et du démarrage d’une nouvelle histoire du quartier.

Le projet de la salle de spectacle se développe sur quatre niveaux.
Au rez-de-chaussée, sont installés des bureaux en coworking à vocation culturelle.
A l’étage, la salle de spectacle accueille un public de 800 places pour des concerts, conférences, pièces de théâtre, dans une salle polyvalente. Autour de cette salle, sur 3 niveaux, sont répartis les espaces complémentaires et techniques : loges, vestiaires, sanitaires, locaux techniques, …
Au dernier étage se trouve un catering (espace d’accueil des artistes lors de représentations) et son office, prolongé d’une grande terrasse.

Grâce à ses arches en rez-de-chaussée, à ses larges percements aux étages orientés vers les Pyrénées, le bâtiment reste très ouvert sur le quartier avec pourtant un programme nécessitant une certaine opacité en façade.

Une salle de spectacle est par essence un bâtiment opaque, répondant à des problématiques acoustiques ou d’obscurité, avec des activités plutôt nocturnes. Il est un programme introverti. Avec un emplacement stratégique au sein de la ZAC de la Cartoucherie, le futur équipement doit cependant activer la place qui l’entoure et participer au dynamisme des Halles. Afin de répondre à ces deux ambitions antagonistes, le projet accueille deux activités complémentaires, permettant à l’équipement d’être actif tout au long de la journée, toute la semaine, toute l’année.